Le roi sous-estimé et indisputé du gangsta rap underground était à Montréal vendredi dernier pour sa première tournée canadienne.

Freddie Gibbs, aka Baby Face Killa, originaire de Gary, Indiana, USA, est monté sur scène vers 11h30 avec ses goons de E$GN. Avant lui, seul Panther, le très énergique in-house rappeur et bartender du Cabaret Underword était monté sur scène, en plus de DJ Manzo.

Un show, selon moi, parfait. Pas plein de groupes insupportables en première partie. “100% me, no openers, no Niggaz in my pocket to pay after the show, cuz I’m the big homie, the talent and the CEO”, peut-on lire sur l’Instagram de Gangsta Gibbs.

Le Cabaret UW était plein à craquer, bouillonnant d’énergie et dégoutant de sueur. Gibbs a donné un show vraiment tight, crachant des tracks de ses mixtapes et dévoilant aussi du nouveau matériel jamais entendu auparavant. Mais surtout, les chansons pour moi classiques de son album Piñata, sorti cette année, entièrement produit par Madlib, dont les premiers singles, Thuggin’ et Shame, sont sortis il y a 2 ans déjà, mais dont on ne peut pas s’écoeurer. Chaque vidéoclip, incluant les plus récents Deeper et Harold’s, mérite d’être regardé à répétition pendant encore des années.